Le triangle occulte des forces qui unit Naples et les Égyptiens

De Roberta Montesano

le Égyptiens: un peuple mystérieux et glorieux qui depuis des millénaires fait parler d'eux et continue de le faire aux quatre coins de la Terre. Aussi Naples n'échappait pas à cette magnifique culture en effet, avec ses cultes et ses secrets, il était un excellent lit bébé pour les rites venus de la terre magique forgée par le soleil et le sable. On connaît alors le Triangle des Forces.

Un lien avec l'au-delà

Partons d'une croyance qui a donné des momies et des pyramides aux Égyptiens : leau-delà.

Le culte de l'au-delà incitait les anciens Égyptiens à prendre soin du corps du défunt, pour lui assurer une vie glorieuse au-delà de la mort, et c'est un peu ce que l'on retrouve dans culte des âmes pezzentelle ici à Naples, quoique traité avec une extrême originalité comme seuls les Napolitains savent le faire.

En parlant de l'au-delà, nous ne pouvons que parler de la momies, peut-être le symbole le plus important de la culture égyptienne. Pourtant, même dans le chéri Parthénope la momification était très récurrente, nous avons en effet deux évolutions du même : la première était justement, la bien connue rite de "vidange des corps qui a précédé l'enterrement, le terme évacuation dérive de passoire : une sorte de siège où étaient déposés les corps, propre à recueillir les eaux usées produites par la putréfaction. La seconde au contraire, utilisée surtout au XVIe siècle, prévoyait laembaumement, répandu surtout parmi les familles nobles et que l'on retrouve aussi dans Momies aragonaises conservé dans l'église de Saint Dominique Majeur.

Statue du dieu Nil
le Dieu Nil avant la restauration

La rencontre entre Naples et l'Egypte : la Madone comme Isis ?

Mais les affinités ne s'arrêtent pas là : jusqu'ici nous avons parlé d'éléments similaires que l'on retrouve dans les deux cultures.. mais, les Égyptiens et les Napolitains sont-ils déjà entrés en contact ? Hé bien oui! Pendant le 1er siècle avant JC de nombreux marchands d'Egypte arrivent à Naples et apportent avec eux leurs rites et leurs divinités. En plus de Dieu Nil qui domine aujourd'hui le centre historique, il y a une autre figure dont nous avons déjà parlé lorsque nous avons raconté l'histoire de Piazzetta Pietrasanta, la Déesse Isis.

Il y avait de nombreux temples dédiés à cette divinité, dame de vie et de mort, son culte était répandu. A tel point que dans les premières années de la diffusion de Christianisme, on dit qu'il rapprochait la figure d'Isis de celle du Madone, car il y avait de nombreux traits qui les unissaient. Même un érudit Rudolf Steiner dans une de ses conférences, il a dit : "Dans la Madone le Isis renaît, mis en valeur, mis en valeur.

Le triangle occulte des forces qui unit Naples et les Égyptiens
Isis amène avec elle le petit Horus, tandis que la Madone le petit Jésus

Le triangle des forces : le temple d'Isis

Également près de la statue du dieu Nil, les restes d'un ancien temple dédié à Isis ont été retrouvés. Et dans cette histoire, déjà mystérieuse en soi, on voit entrer en scène l'un des personnages les plus importants de l'histoire napolitaine, le Prince Raimondo de Sangro. Lui aussi avec son Chapelle Sansevero, fait partie du culte égyptien, en effet le projet du prince prévoyait que la chapelle reproduise en termes architecturaux l'ancien temple d'Isis, qui se dressait à quelques mètres et était basé sur le notion de féminité.

Et enfin, carte en main, considérons trois éléments évoqués : l'église de Saint Dominique Majeur, la Chapelle Sansevero et la statue de Dieu Nil. Ces trois points forment un Triangle, un triangle dans lequel planent des forces étranges. Les scientifiques l'ont défini comme un "Lieu de pouvoir", dans lequel un être humain à travers certains rites peut manifester des capacités extrasensorielles, devenant si sensible qu'il peut atteindre directement contact avec le transcendant.

Maintenant, que ce soit la réalité ou la science-fiction, les Égyptiens y croyaient et apparemment les alchimistes napolitains aussi. Comme nous pouvons le voir à partir d'un analogie simple entre les cultures, nous pouvons atteindre quelque chose de beaucoup plus profond, de beaucoup plus sombre qui relie des millénaires d'histoire et des pays apparemment lointains. Ici se révèle ainsi le Triangle des forces : l'un des innombrables mystères que nous rencontrons chaque jour.

Triangle des forces
Le triangle des forces

-Roberta Montesano

-Photo de Federico Quagliuolo

Merci à Annunziata Buggio et à ses L'Egypte au pied du Vésuve

Devenez supporter !

Avec une petite contribution, vous maintiendrez en vie le plus grand site de diffusion culturelle de Campanie ! De nombreux avantages pour vous

laissez un commentaire

Erreur: REMARQUER: Vous ne pouvez pas copier le contenu !