Ferdinando Del Carretto, le maire qui a transporté les Napolitains à Messine

De Francesco Li Volti

Il y a une anecdote singulière dans la vie de Ferdinando Del Carretto De Sestrières de Novello, maire de Naples pendant 11 ans, de 1903 à 1913, l'un des plus anciens de la ville. Il s'agit de la traversée qu'il a faite en 1908 avec ses concitoyens, lorsqu'il est parti aider les habitants de Messine, victimes du terrible tremblement de terre qui a frappé la municipalité sicilienne.

Ferdinando Del Carretto, il sindaco che traghettò i napoletani a Messina
Ferdinand Del Carretto

Ferdinando Del Carretto : pas seulement un maire

Ferdinando Del Carretto de Sestrières de Novello (Naples, 20 avril 1865 - Naples, 21 février 1937) était un homme politique très apprécié. Issu d'une famille ancienne et noble, il épouse en 1897 la Maria Béatrice Caracciolo Pisquizi de Castagneto (2 février 1875 - 17 septembre 1951), également très riche, mort presque aveugle. Ses études d'ingénieur naval l'amènent à embrasser une carrière militaire et devient ainsi officier de Génie naval. En 1901, il entre en politique, entre d'abord au conseil municipal de Naples puis, deux ans plus tard, il est élu maire de la ville par acclamation populaire.

Sous son mandat, plusieurs changements ont eu lieu : de nombreuses rues ont été recouvertes d'une nouvelle chaussée, il y a eu des travaux sur le chemin de fer, l'approvisionnement en eau, des palais ont été érigés, des bâtiments publics ont été construits. les premiers discours pour la création du métro de Naples et les œuvres sociales ne manquèrent pas après l'éruption du Vésuve en 1906.

Vivre à par Crispi et chaque jour il avait l'habitude d'atteindre Palais San Giacomo à pied, contrairement à ses prédécesseurs, notamment le Cavalier Faïella. Bien qu'il soit très aimé, il a commencé à perdre le consensus avec son adhésion au fascisme. Il meurt le 22 février 1937, dans des difficultés économiques. Aujourd'hui, cependant, son nom résonne dans le centre de Naples, où une rue porte son nom.

"Je n'ai pas peur de la tempête, j'ai maintenu à flot le Palazzo San Giacomo"

Mais comme nous l'avons déjà dit, le marquis Ferdinando Del Carretto n'était pas un maire comme les autres. Sa passion pour les bateaux l'a conduit à la barre d'un navire à destination de Messine. C'était en 1908 et la ville de Messine fut frappée par un terrible tremblement de terre. La moitié de l'Italie a fait tout son possible pour envoyer ce qui était nécessaire et Naples n'en a pas été moins. Depuis la capitale de la Campanie de la nourriture, des vêtements, mais surtout des gens partis, des hommes prêts à aider le peuple sicilien à sortir des décombres.

Vous savez, Naples en sait quelque chose sur les catastrophes naturelles.

De retour chez nous, le conducteur de ce navire n'était autre que le maire Ferdinando Del Carretto, qui a immédiatement pris la barre et transporté l'équipage en toute sécurité à Messine. Oui, parce que pendant cette terrible nuit, une tempête a frappé sur la route du maire Del Carretto. Il y avait beaucoup de peur, c'était il y a seulement un peu plus d'un siècle et il n'y avait pas beaucoup d'autres innovations, qui ne sont venues qu'à partir des années 1960.

Marché, on y va au fond !"- a déclaré un membre d'équipage. Ferdinando Del Carretto a aussitôt répondu : "Quand j'étais jeune, j'ai gardé à flot le Palazzo San Giacomo, qui fuit de tous côtés, je garderai encore mieux le cap de ce navire". Et il l'a fait. Le navire est arrivé en Sicile et personne n'a été endommagé ou blessé. Le maire s'est avéré être un vrai loup de mer, un expert non seulement en politique mais aussi en vents et en bateaux.

Imaginons la satisfaction de Del Carretto, une fois à quai. Ce maire qui il est devenu un géant aux yeux de ses concitoyens, qui l'ont remercié et ont ramené l'histoire dans leurs foyers, ont été reconnus pour avoir sauvé son peuple, en assumant pleinement toutes les responsabilités. Tout comme les politiciens d'aujourd'hui, n'est-ce pas ?

Bibliographie

Andrea Jelardi, Rues, personnages et histoires de Naples, de Posillipo à Tolède, Alfredo Guida EditoreNapoli, 2007

Devenez supporter !

Nous avons décidé de supprimer les publicités du site Web pour garantir un maximum de plaisir à nos histoires. Cependant, nous avons besoin d'un soutien financier pour maintenir nos activités éditoriales en vie : rejoignez les supporters de notre plateforme, pour vous de nombreux avantages et des vidéos en avant-première !

laissez un commentaire


Avertissement: Clé de tableau indéfinie "allow_sel_on_code_blocks" dans /home/storiana/public_html/wp-content/plugins/wccp-pro/js_functions.php en ligne 234
Erreur: REMARQUER: Vous ne pouvez pas copier le contenu !